Réseau de trains légers (RTL) ION – Région de Waterloo, Ontario

Premier service d’exploitation d’un réseau de trains légers pour Keolis en Amérique du Nord

La première des deux phases du réseau de trains légers (RTL) ION, nouveau réseau de transport rapide de la région de Waterloo, en Ontario, a été lancée le 21 juin 2019. Le réseau moderne a été développé au bénéfice des résidents et des visiteurs de Kitchener, de Waterloo et de Cambridge ainsi que de ceux des municipalités avoisinantes. En tant que membre du consortium GrandLinq[1], Keolis s’est vu confier les opérations du réseau de trains légers, long de 16 km, pour les dix prochaines années, et la maintenance pour les trente prochaines années. Le contrat, qui a été signé en mai 2014, s’inscrit dans le cadre d’un partenariat public-privé (PPP).

Le RTL ION constitue un levier de transformation pour la région de Waterloo qui est la quatrième collectivité en importance en Ontario comptant plus d’un demi-million d’habitants. Le réseau, qui est financé par les trois paliers gouvernementaux, s’intègre complètement à l’offre de services de transport actuelle de la région de Waterloo, le Grand River Transit (GRT).

 

Ce réseau de trains légers est une composante essentielle du plan directeur ambitieux de la région en matière de mobilité durable, qui vise à créer une seule zone urbaine, à partir des trois villes fondatrices, et à accroître ainsi l’attrait du Triangle technologique du Canada.

Les trains légers empruntent un circuit rapide réservé, sur des voies isolées de la circulation habituelle, à l’exception des intersections et des passages à niveau. Le projet comprend deux phases de développement, et les études dans le cadre de la seconde ont été amorcées.

Survol du réseau de trains légers ION :

  • 16 km et 19 stations (un total de 25 000 passagers par jour est prévu).
  • 14 véhicules légers sur rail (VLR) à plancher surbaissé, fabriqués par Bombardier (Ontario), accessibles, confortables, électriques et silencieux. Aux heures de pointe, la fréquence des rames sera aux 8 minutes et, hors pointe, elle sera aux 15 minutes.
  • Capacité de 200 passagers par véhicule.
  • Intégration complète du réseau de trains légers ION avec le réseau actuel de GRT – ION et GRT formeront un seul et même réseau et un seul tarif s’appliquera.
  • 40 opérateurs de VLR ont participé à un important programme de formation (plus de 120 heures).
  • Le poste de commande accueillera 15 employés qui superviseront l’exploitation des trains, la gestion de l’alimentation et la coordination des interventions en cas d’incident, et ce, jour et nuit, pendant toute l’année.
  • 30 techniciens et ingénieurs assureront l’entretien et la surveillance des VLR et l’infrastructure.

 

[1] Comprend aussi Plenary, Meridiam, Kiewit et Aecon

 

Diaporama - Le train léger

waterloo rail, light rail, ontario light rail, ion light rail, waterloo ion
waterloo rail, light rail, ontario light rail, ion light rail, waterloo ion
waterloo rail, light rail, ontario light rail, ion light rail, waterloo ion
waterloo rail, light rail, ontario light rail, ion light rail, waterloo ion